Gabriel Loppé, les expositions

expositions

Ses expositions

  • Les Refuges Alpins
    2020-2021

    Grenoble, Musée Dauphinois.

    2 tableaux grand-format appartenant aux « Amis du Vieux Chamonix » exposés, « la Cabane des Grands Mulets » et un « Glacier du Géant ».

  • À la conquête des sommets, paysages français et suisses du 19e au 21e siècle
    2019-2020

    Mâcon, Musée des Ursulines.

    10 tableaux de Gabriel Loppé appartenant à des collections privées ou aux « Amis du Vieux Chamonix » sont exposés.

  • Derrière la montagne, de l’autre côté du tableau – Peinture et Bande dessinée
    2019-2020

    Couvent Sainte-Cécile à Grenoble.

    Des tableaux de peinture sur le thème de la montagne proposaient à 30 auteurs de bande dessinée de s’emparer des toiles pour imaginer l’envers du décor et décrire à leur façon ce qui s’est passé juste avant, après ou à côté de la scène représentée par le tableau.

    L’artiste bédéiste Fred Bernard a choisi de travailler sur l’œuvre de Gabriel Loppé « le glacier des Bossons » -collection privée- qui était présenté.

  • The Rockies & The Alps – Bierstadt, Calame, and the Romance of the Mountains
    2018

    The Newark Museum of Art, Newark (New Jersey, Etats-Unis).

    70 tableaux de peintres paysagistes américains et européens, sélectionnés de 1830 à 1870 dont une toile de Gabriel Loppé appartenant à la collection Asbjørn Lunde « Glacier et Dent du Géant » de 1896.

  • Gabriel Loppé, photographe
    2016 – 2017

    Musée-Château d’Annecy.

    En 2015, Le Musée-Château d’Annecy a acquis un très important fonds photographique de Gabriel Loppé. Composé de près de 900 tirages originaux et d’une centaine de plaques de verre, il représente le plus important fonds photographique de l’artiste conservé dans une collection publique.
    L’exposition a mis en lumière 75 épreuves photographiques. Loppé voyageur curieux se promène à Paris, Londres, Genève. Fasciné par la modernité, il photographie les chemins de fer, les bateaux à vapeur sur le Lac Léman, la tour Eiffel illuminée.

    Il immortalise en hiver les paysages alpins dans le massif du Mont-Blanc ou les vallées suisses à une époque où le tourisme de montagne est exclusivement estival.
    Et des vues d’Embrun, de Marseille, de Paris, de la Normandie à Dieppe, Saint-Valery-en-Caux complétaient l’exposition ainsi que des scènes familiales car Loppé photographiait sans cesse ses petits-enfants.

  • Gabriel Loppé, artiste au sommet
    2013-2014

    Pour le centenaire de sa disparition (1913) la vallée de Chamonix a rendu hommage au peintre Gabriel Loppé. Cette exposition, fut la deuxième grande rétrospective, après celle de 2005-2006.
    Ont été réunis, pour la première fois à Chamonix, des toiles, des dessins, des gravures des collections des Amis du Vieux Chamonix, de particuliers et du Musée
    Alpin ; plus d’une cinquantaine d’œuvres ont été présentées.

    Au Musée Alpin de Chamonix

    le parcours a permis de traverser le massif du Mont-Blanc, d’admirer les crevasses béantes des glaciers, de se laisser envelopper par les nuages, de s’arrêter à la cabane des Grands Mulets sur la route du mont Blanc et de jouir de la récompense d’un tel effort avec l’arrivée au sommet du Mont-Blanc au coucher de soleil.
    Imaginer et découvrir les lacs glaciaires, les vallées enneigées, les lacs et rivières sous les effets de neige.
    Ces toiles de Loppé nous invitent à découvrir d’autres horizons.

    La Maison de la Mémoire et du Patrimoine Jany Couttet

    Elle a complété l’exposition Gabriel Loppé avec un itinéraire photographique qui complétait la découverte de l’oeuvre de cet artiste.

    L’exposition s’articulait autour des thématiques chères au photographe amateur qu’était Gabriel Loppé : la montagne, la famille, les vues urbaines et les atmosphères. Cet itinéraire photographique témoignait de l’artiste, de l’alpiniste, mais c’était aussi un certain regard sur cette fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle.
    Bien que se considérant comme un amateur, son oeuvre – principalement ses photos d’enfants et ses vues urbaines, la nuit – est à rapprocher du courant pictorialiste anglais.

    Ce courant souhaitait exercer la photographie comme un art.
    En 1989, des photographies de Gabriel Loppé ont intégré les collections du Musée d’Orsay. C’est la reconnaissance de son oeuvre photographique.

    Cette exposition à la Maison de la Mémoire et du Patrimoine a présenté plus d’une centaine de photographies prises à Chamonix, Embrun, Paris, Londres et en Suisse. C’était la première exposition de cette ampleur rassemblant les différentes thématiques. Des documents d’archives et des objets personnels ont été présentés pour accompagner ces photographies.

  • Voyage en Paysages. Par monts et vallées, lacs et forêts. 1830-1910
    2009 – 2010

    Musée Paul-Dini à Villefranche s/Saône.

    Exposition d’oeuvres de 24 peintres-paysagistes dont Gabriel Loppé : “l’ancienne cabane des  Grands Mulets”, 130 x 175 cm, collection  Amis du Vieux Chamonix.

  • Gabriel Loppé, Voyages en montagne,
    2005 – 2006

    Aux musées d’Annecy, Chambéry et Gap.

    Grande rétrospective organisée par Marie-Noël Borgeaud, auteur de “Gabriel Loppé, Peintre Photographe et Alpiniste”, Éditions Glénat 2002.
    En exposant ensemble pour la première fois peintures, dessins et photographies, ‘Voyages en montagne” a apporté un éclairage nouveau à la personnalité de Gabriel Loppé.

    Cette exposition a regroupé 41 tableaux, 28 dessins et 26 photographies de Gabriel Loppé; provenant de collections particulières, des Amis du Vieux Chamonix et de musées de la région.

  • Gabriel Loppé, photographe
    2003 – 2004

    Hôtel Mont-Blanc à Chamonix.

    Rétrospective photographique à partir de collections privées. Commissaire d’exposition Marie-Noël Borgeaud.

  • Figure de l’intime, les albums de famille
    2003 – 2004

    Musée d’Orsay à Paris.

    Exposition de photographies pour cerner ce que pouvait être la notion d’intime dans la photo du XIXe siècle, notamment à travers les albums de famille.
    Le joli cliché de 1891 qui sert d’affiche et d’appel pour l’exposition, une fillette qui lance une balle est de Gabriel Loppé.
    Les peintres et les écrivains s’essaient à ce nouveau media qu’est la photographie et posent avec leur famille : Hugo, Zola, Bonnard, Millet, …et Gabriel Loppé.

  • Le Sentiment de la Montagne
    1998

    Musée des Beaux-Arts de Grenoble.

    Il s’agissait pour le musée de marquer par une manifestation d’une grande portée le 200ème anniversaire de son ouverture au public.

    Le sentiment de la montagne, c’est la manière qu’ont les artistes d’exprimer, d’apprécier, de ressentir le spectacle de ces paysages si particuliers que constitue la montagne.
    Quand elle est représentée, la montagne possède un réel contenu philosophique, allié à son évidence visuelle et sa force plastique.
    L’exposition de Grenoble a montré l’origine de ces représentations à la fin du XVIIIème puis leur développement jusqu’au début du XXème siècle à travers différents styles.

    Plus de 200 oeuvres, peintures, dessins et aquarelles, ont été exposées. Les plus grands artistes ont contribué dont Monet, Courbet, Cézanne, David, Delacroix, Doré, Viollet-le-Duc, Turner, Constable, Compton, Ruskin, Calame, Diday, Hodler, Valloton, Kandinsky, …et Gabriel Loppé.

    5 œuvres de Gabriel Loppé furent exposées :

    • Chute de la Mer de Glace vue du Chapeau 73 x 55, collection Amis du Vieux Chamonix
    • Rochers au Montenvers, 1865, 32 x 41, Musée Alpin de Chamonix
    • Col della Loccie depuis le Weisshorn, 1886, 30 x 40, collection Amis du Vieux Chamonix
    • Dent du Géant et Glacier du Géant avec 3 ascensionnistes, 1882, 200 x 150, collection Amis du Vieux Chamonix
    • Crevasses sur la Mer de Glace, 1885, 100 x 78, collection Amis du Vieux Chamonix.

Tous droits réservés © Les amis de Gabriel Loppé. Création : Ctoutcom Studio